coupe du monde 2018 – équipe espagne

L’équipe nationale d’Espagne, bien connue sous le nom de La Furia Roja, s’est qualifiée pour sa onzième Coupe du Monde consécutive. Elle a remporté le trophée en Afrique du Sud en 2010 avec des joueurs légendaires tels que Carles Puyol, Xabi Alonso et Xavi. En 2014, l’équipe avait connu une période difficile après avoir été éliminée dès le premier tour lors de la Coupe du Monde au Brésil. Mais pour 2018, la Roja peut compter sur des joueurs tels qu’Isco, Sergio Ramos et Álvaro Morata pour briller en Russie. Sous la direction de Julien Lopetegui, l’Espagne est prête à reconquérir le monde du football.

Presque comme si de rien n’était. Après une semaine rendue étouffante par les réactions à la poussée indépendantiste en Catalogne, la sélection espagnole s’est qualifiée sans trembler pour la Coupe du Monde 2018, et en faisant le spectacle vendredi face à l’Albanie (3-0).

L’Espagne, qui a encore montré sa qualité collective en inscrivant trois buts superbes, par Rodrigo (16e), Isco (24e), et Thiago Alcantara (27e), profite du faux pas de l’Italie, tenue en échec par la Macédoine (1-1), pour valider sa place pour la Coupe du monde avant même son dernier match de qualifications, lundi face à Israël.

La semaine de préparation de la «Roja» a pourtant été perturbée par la plus grave crise politique depuis le retour de l’Espagne à la démocratie en 1977, à la suite du référendum organisé en Catalogne, et émaillé de violences. Le public du stade d’Alicante l’a d’ailleurs bruyamment rappelé à chacune des prises de balle du défenseur catalan Gerard Piqué, faisant descendre des tribunes un mélange tonitruant de sifflets et d’acclamations. Le défenseur star de Barcelone s’est retrouvé cette semaine au coeur d’une polémique, après avoir pris position en faveur du droit des Catalans à voter pour ou contre l’indépendance.

Incapable de battre la Macédoine vendredi à domicile (1-1), l’Italie continue de son côté à se faire peur et n’a pas réussi à obtenir les trois points qui lui auraient garanti une place en barrages de qualifications pour le Mondial 2018, qu’il faudra aller chercher lundi en Albanie. Après une demi-heure de rien, sanctionnée par les premiers sifflets, Chiellini avait pourtant donné l’avantage aux Italiens après un bon mouvement, enfin, amorcé par Insigne et relayé par Immobile (40e). Mais ce but d’avance n’a jamais libéré les coéquipiers de Buffon, handicapés par de nombreuses absences (De Rossi, Verratti, Pellegrini, Belotti…) et pas aidés par un duo Parolo-Gagliardini totalement inopérant au milieu de terrain.

Le maillot que l’équipe d’Espagne portera en Russie s’inspire de celui de 1994 pour la Coupe du Monde aux Etats-Unis, où elle avait atteint les quarts de finale avec des joueurs historiques tels que Fernando Hierro, Santiago Cañizares et Luis Enrique. Pour le nouveau maillot, adidas a choisi de moderniser la version de 1994 avec la fameuse couleur rouge associée à l’Espagne et en conservant les motifs diamant sur le devant du maillot.

On sait que le nouveau maillot domicile Espagne coupe du monde 2018 est inspiré du maillot de 1994. Ce sont surtout les motifs en losange sur la droite qui sont retravaillés par Adidas. Vous pouvez voir les détails du maillot, concernant les manches et le col sur les photographies ci-dessous. En revanche le logo Adidas est jaune au centre du torse et le logo RFEF est monochrome en jaune.

Comme c’est le cas actuellement, le maillot de foot Espagne 2018 domicile est accompagné d’un sort bleu et de chaussettes de football noires. Voici les premières photos du maillot domicile Espagne coupe du monde 2018.

Ce contenu a été publié dans Blog, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *